Fadela amara au secours du neuf-trois?

Publié le par Les communistes de L'Ile Saint Denis

DECLARATION DE LA FEDERATION 
DE LA SEINE SAINT DENIS DU
 PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS. 

Le 7 novembre 2007, sur France 2, Fadela Amara annonçait au nom du gouvernement une classification «  en zone rouge  les quartiers très sensibles, orange pour ceux sensibles et jaune pour ceux peu sensibles ».
 
La Fédération de la Seine-Saint-Denis du Parti Communiste Français dénonce cette politique du quadrillage qui s’apparente plus à des choix d’apartheid urbains qui renforcent les logiques d’exclusion et met en pratique la ségrégation. Elle s’insurge contre cette volonté d’opposer les gens entre eux, quartiers contre quartiers. Alors que le gouvernement et Sarkozy donnent 15 milliards d’euro aux riches, l’argent public maintes fois promis pour les quartiers n’arrive pas, les promesses se déclinent en poudre aux yeux et en démagogie.
 
Le Parti Communiste Français demande la mise ne œuvre d’une politique publique d’unicité territoriale en commençant par affecter les moyens nécessaires pour l’ensemble des collectivités.
 
Les habitants de la Seine Saint Denis ne veulent pas de quartiers stigmatisés, ils veulent les moyens de vivre mieux, ils veulent de l’emploi, des salaires et du pouvoir d’achat, des écoles et universités de qualité, ils veulent des logements accessibles et des transports collectifs dignes du 21ème siècle, ils veulent être respectés et être reconnus.
 
 Les militants communistes sont aux côtés de tous ceux qui veulent que cette vie change en mieux, ils proposent d’agir pour gagner des moyens financiers et humains dans les quartiers, ils sont à la disposition des habitants, des salariés, des jeunes pour exiger une autre politique sociale et économique.

Pantin, le 8 novembre 2007

 
.PhotoMG--002.jpg

Publié dans Banlieue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article