Elections cantonales : pour une Seine Saint Denis et un canton Bien à Gauche

Publié le par Les communistes de L'Ile Saint Denis

MGphoto-F-v08_039.jpgDimanche 9 mars auront lieu les élections cantonales, le canton de Saint Denis Sud qui couvre L’Ile Saint Denis, le Vieux Saint Ouen, et La Plaine Saint Denis, fait parti des cantons renouvelable, ‘est un des enjeux de cette élection. 

La droite de Sarkozy est déterminée à régner partout sans partage. Deux départements, la Seine Saint Denis et le Val de Marne avec des présidents du Conseil Général communistes c’est encore trop !

La population de la Seine-Saint-Denis, a besoin d’élus déterminés et bien à gauche, pour s’opposer aux mauvais coups, résister et construire l’espoir.
Plus que jamais, nous avons besoin d’un Conseil général qui s’oppose fermement aux politiques de transferts de l’Etat sur les collectivités locales, d’un Conseil général qui soit porteur de révolte, de progrès et de justice sociale, de dignité et de respect. 

Tout le contraire de ce que prône les élus de droite comme Eric Raoult, maire du Raincy, le « Neuilly du neuf trois » qui avec ses amis refuse la construction de logements sociaux. Ils accusent les communistes d’entretenir la paupérisation de la population en fermant les yeux sur le grand patronat du département qui continue à entretenir précarité et bas salaires. 
Nous ne pouvons que regretter que le parti socialiste, enchaîne le même refrain, consacrant visiblement beaucoup de moyens, pour prendre à tous prix la présidence du Conseil général, plutôt que de travailler au rassemblement contre la politique de Sarkozy. 
Ainsi Claude Bartolone, qui n’est plus conseiller Général dans le département depuis 1992, prétend en devenir le Président ! Quelle modestie !
Il veut faire rentrer la Seine Saint Denis dans le XXIe siècle ! Que n’y a t-il pensé plutôt ! Qu’a t-il fait comme député (depuis 1981) puis comme ministre de la ville de Lionel Jospin dans ce département qu’il nous décrit aujourd’hui comme apocalyptique ? 

Le député de la circonscription, Bruno Leroux n’est pas en reste. Sans doute trop occupé pour consulter les électeurs de sa circonscription sur le référendum à propos du Traité Européen de Sarkozy, il trouve, par contre, du temps pour les cantonales. Il ne ménage pas sa peine pour aider son poulain, avec l’objectif de battre absolument le conseiller général sortant communiste. 
On n’avait jamais autant vu Bruno Leroux sur le terrain depuis longtemps, comme quoi il y des causes qui le motive plus que d’autres ! 
Quant au candidat socialiste du canton, il veut rassembler à gauche, dommage qu’il n’y est pas pensé pour le 1er tour des élections municipales à l’Ile Saint Denis.
C’était possible, les communistes montrent en étant présent sur de nombreuses listes d’union conduites par un socialiste, qu’il font des efforts réels pour rassembler à gauche ; Mais ils se sont heurtés à des refus dans la plupart des villes de la Seine Saint Denis surtout sur le territoire de Plaine Commune ! 

L’union et le rassemblement à gauche en sortiront-ils grandis ? La résistance à la politique de Sarkozy et la construction d’une véritable alternative politique seront-il de mise après cet épisode cantonal et municipal ?
Beaucoup à gauche s’interrogent à ce sujet. 

En tout cas dimanche 9 mars le résultat des cantonales de la Seine Saint Denis sera regardé de très prés. Et pour que ce département et ce canton restent bien à gauche, dans le XXIe siècle, une seule certitude : pas une voix ne doit manquer aux candidats soutenus par le PCF, Ronan Kerrest et à sa suppléante Nadia Soltani.
Pour que la Seine Saint Denis et notre canton soient bien à gauche, nous en avons tous besoin.
 

 

Commenter cet article